Le marché mondial de l’électronique grand public devrait dépasser 1,2 billion € d’ici 2018, la région d’Asie-Pacifique (18 %), le Moyen-Orient (17 %) et l’Afrique devraient connaître une croissance plus rapide (ReportsnReports.com). L’augmentation de la demande en PC, mobiles et autres appareils évolue proportionnellement à l’émergence et aux aspirations de la classe moyenne dans bon nombre de régions.

Évolution du secteur de l’électronique

L’électronique grand public n’est plus l’apanage des nantis. En 1985, un pain coûtait environ 33 centimes au Royaume-Uni (BBC Domesday Report), tandis que le prix du premier ordinateur portable au monde s’élevait à 1 600 € (Daily Mail). Trois décennies plus tard, un pain coûte environ 1,62 € (UK ONS) – soit une hausse de 391 % – et un ordinateur portable nettement plus puissant à peine 300 € – soit cinq fois moins cher.
L’on estime que le Guatémaltèque moyen – un pays qui ne se classe que 120e dans la liste des pays les plus riches (données FMI) possède plus d’un téléphone. En Afrique, le taux de pénétration du mobile augmente de 65 % par an (GSMA).

Niches

Les produits de niche, tels que les housses pour téléphones portables, d’anciens jeux vidéos et les ordinateurs reconditionnés profitent souvent aux plus petits acteurs.
Que vous vendiez d’anciens modèles d’exposition ou des produits retournés, endommagés ou utilisés, le marché de l’électronique reconditionné se développe tant dans les pays pauvres que dans les pays riches. L’étude de Gartner « Secondary PC Market Offers Growing Opportunity » a révélé que « seul un ordinateur sur cinq d’un pays mature et pouvant être réutilisé aboutit dans un pays en développement, et ce, alors que la demande pour des ordinateurs de deuxième main dépasse l’offre disponible. »
Réévaluez constamment votre marché. Toujours selon cette étude, « La demande pour des PC de deuxième main demeurera importante, même si les modèles régionaux de la demande vont probablement encore évoluer étant donné que les marchés émergents deviendront matures et que de nouveaux marchés émergents rejoindront la file d’attente pour les PC de seconde main. »
Soulignons que les ordinateurs portables – un marché naissant de produits reconditionnés dans les économies émergentes – sont plus légers et donc moins chers à livrer.

Tarifs d’importation sur les produits électroniques

DutyCalculator.com vous permet de calculer les tarifs d’importation et la TVA pour les appareils électroniques. Le Panama (15 %), le Brésil (12 %) et la Thaïlande (10 %) appliquent les taux les plus dissuasifs, mais vu que les marques locales dans ces pays souffrent souvent d’une mauvaise réputation, vous êtes généralement sur un pied d’égalité avec les autres importateurs.
Les tarifs dissuasifs sont compensés au Panama par une taxe sur les ventes de 0 % et en Thaïlande par une taxe assez faible sur les ventes de 9 %. L’Australie ne facture pas de droit d’importation pour les montants inférieurs à 680 %, tandis que la Chine a réduit de moitié ses taxes à l’importation pour l’électronique grand public pour atteindre 10 % en 2012 (selon Reuters).

Les préférences locales et la demande transfrontalière

Veillez également à prendre en compte les goûts, le pouvoir d’achat et les contraintes d’infrastructure de vos marchés cibles. Par exemple, les Américains, les Grecs et les Danois passent la majeure partie de leur temps devant la télévision (rapport des Perspectives des communications de l’OCDE), tandis que les Japonais et les Coréens affectionnent le hi-fi et sont de véritables technophiles.
Avec un montant de 4,4 milliards € de dépenses, le matériel électronique grand public est la troisième plus grande catégorie d’e-commerce transfrontalier à l’échelle mondiale et est suivie par le matériel informatique (d’une valeur de 4 milliards), selon le rapport Modern Spice Routes de PayPal.
Le même rapport révèle également que les consommateurs britanniques préfèrent acheter des produits électroniques à l’étranger. Les États-Unis (représentant 70 % des ventes transfrontalières), la Chine (23 %) et Hong Kong (2 1%) sont leurs plus grands marchés transfrontaliers. Les Brésiliens se sentent clairement mal desservis au niveau national en matériel informatique (520 m €) et en électronique grand public (450 m €), leurs deux marchés transfrontaliers les plus importants. Les États-Unis (79 %), la Chine (48 %) et Hong Kong (17 %) sont les plus grands marchés.
Restez en phase avec l’évolution technologique, les préférences régionales et la concurrence nationale et vous pourrez alors prospérer dans l’un des marchés de consommation à la croissance la plus rapide au monde.

 

Découvrez ce que nous pouvons faire pour vous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contact Us
X