Dans un article précédent, nous nous étions intéressés à l’e-commerce transfrontalier et aux exigences logistiques clés garantissant le bon déroulement de celui-ci. Lorsque votre croissance internationale est exponentielle, il faut veiller à mettre en place une logistique solide de sorte à pouvoir continuer à offrir un service de qualité optimale à vos clients. Cela peut vous conduire à délocaliser vos opérations, mais cette décision doit être mûrement réfléchie.

Lier l’offre et la demande
Avant de décider de délocaliser votre logistique et de choisir votre emplacement, l’une des premières choses à prendre en compte est la gestion du dernier kilomètre de livraison. Combien de temps votre client est-il disposé à attendre avant de recevoir sa commande ? Pour certains produits plus exclusifs, les consommateurs accepteront d’attendre un certain nombre de jours. Tout dépend de leur préférence et du type de produit qu’ils ont acheté. Les e-commerçants doivent aussi examiner la possibilité d’optimiser la qualité de leur service, y compris lors des périodes d’activité intense. Avec une solution intelligente de traitement des commandes, ils peuvent non seulement faciliter le processus de retour, mais aussi affiner leur stratégie fiscale et douanière. La taxation peut se traduire par des prix pouvant atteindre 20 à 30 %, selon l’emplacement géographique du produit. En cas d’importation par exemple depuis l’étranger vers l’Europe, les envois individuels de biens d’une valeur allant jusqu’à 22 euros ne sont pas assujettis aux obligations en matière de TVA ou d’importation. Cependant, pour les envois entre 22 et 150 euros (inclus), la TVA est d’application, mais pas les droits d’importation. Pour éviter à vos clients de devoir jongler avec ces questions fiscales, vous pouvez également décider d’opter pour une solution RDA (rendu droits acquittés).

Quelles ressources utiliser ?
Lorsque vous décidez finalement de délocaliser votre logistique et que vous avez identifié des emplacements appropriés, vous devez alors déterminer qui sera le responsable du processus. Plusieurs configurations peuvent être envisagées :
– Vous pouvez choisir d’être votre propre fournisseur de services logistiques et de gérer en interne la logistique d’un nouvel entrepôt de stockage dans un autre pays. Mais les experts mettent en garde les e-tailers tentés de choisir cette option, car elle n’est pas nécessairement judicieuse et les frais d’investissement sont onéreux.
– Vous pouvez choisir de recourir à un fournisseur local de logistique. Une fois de plus, cette solution présente certains inconvénients, particulièrement pour l’e-tailer. Pour n’en nommer que quelques-uns : en raison d’une culture différente, des difficultés à comprendre le prestataire logistique et aussi le fait d’être confrontés à une augmentation du nombre de sous-traitants et de personnes à gérer.

Un prestataire logistique mondial avec une présence locale
L’envie de pouvoir compter sur une capacité flexible conduit les e-tailers à externaliser leurs activités de logistique en recourant à un partenaire professionnel utilisant un logiciel approprié, pouvant gérer des volumes plus importants et en mesure de faire face aux variations saisonnières et surtout, un partenaire proposant des expéditions vers différents marchés.

Comme vous pouvez le constater à la lumière de ces questions, il importe d’examiner soigneusement vos options. Étant donné qu’il est très difficile de satisfaire à vos propres exigences en termes de logistique, il est important de pouvoir compter sur des professionnels tels que Landmark Global qui combinent une couverture mondiale avec une présence locale et en particulier des connaissances locales, sans multiplier les points de contact.

 

Découvrez ce que nous pouvons faire pour vous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contact Us
X