Les livraisons en temps voulu, pour lesquelles les marchandises sont de moins en moins souvent stockées dans l’entrepôt des commerçants et les demandes sans cesse croissantes des consommateurs en ligne ont conduit à une augmentation du nombre de véhicules sur la route, en particulier dans les villes. Aujourd’hui, l’e-logistique doit être en mesure d’effectuer des livraisons rapides à ses clients, qu’il s’agisse de B2C ou B2B, à des prix compétitifs, tout en répondant aux contraintes environnementales. Comme vous pouvez l’imaginer, veiller à l’équilibre entre la productivité et le respect de l’environnement est un défi majeur.

Alternatives aux routes
Alors que les paquets sont pour la plupart livrés par la route, de nouveaux modes de transport moins polluants sont en train de voir le jour et constituent même parfois la totalité de la chaîne logistique, avec des marchandises livrées par le train, le tram ou le bateau. Par exemple : La société éco-responsable Vert Chez Vous qui assure les livraisons en ville propose des livraisons B2B et B2C en combinant des véhicules électriques, des GNV, les voies navigables avec une péniche à Paris pour assurer la distribution des paquets via la Seine ainsi qu’une flotte de scooters. Ces nouveaux moyens de livraison prouvent que les transporteurs et les chargeurs prennent en considération les contraintes environnementales. Cette tendance s’accentue depuis 1990 avec l’introduction des normes européennes en matière d’émissions « Euro » pour les constructeurs de véhicules lourds, afin de réduire les émissions polluantes. À l’instar du remplacement des camions par des moyens de transport alternatifs, d’autres mesures peuvent être prises pour assurer des livraisons plus économiques et moins polluantes. Par exemple, le partage des itinéraires de livraison, ce qui permet une réduction des émissions de CO2 vu la diminution du trafic routier.

Les initiatives écologiques chez bpost
L’augmentation du nombre de zones de livraison avec le développement de points d’enlèvement et de distributeurs de paquets font aussi partie de cette stratégie de partage. bpost a pris en considération ces nouvelles exigences et propose déjà 680 Points Poste à divers endroits (supermarchés, commerces à proximité des entreprises, librairies, autorités locales, etc.) avec des horaires d’ouverture étendus.

Citons également les distributeurs automatiques de paquets : « bpack 24/7 ». Ils sont ouverts 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. bpost en possède déjà plus de 90 installés à des endroits stratégiques à proximité des magasins, des supermarchés et des transports en commun (pour voir où ils se trouvent, surfez sur : www.bpost.be/bpack247). Outre le fait que ces distributeurs répondent au besoin de flexibilité des consommateurs, ils permettent également à bpost de répondre à l’augmentation des ventes sur le marché de l’e-commerce en évitant les pics de livraisons unitaires et les émissions de CO2 que celles-ci génèrent.

bpost examine aussi la possibilité de recourir à des centres de distribution urbains et à des espaces de logistique urbains. Nous vous en dirons davantage à ce sujet dans le courant des prochains mois. En effet, compte tenu de la neutralité et de l’étendue du réseau, l’opérateur postal belge apparaît naturellement comme un acteur clé à l’égard de ces nouvelles initiatives. Nous vous avons déjà présenté la solution « bpost sur rendez-vous » qui permet d’effectuer une livraison consolidée des marchandises provenant de plusieurs commerçants, ce qui réduit ainsi les frais de transport tout en diminuant l’empreinte carbone, grâce à des livraisons regroupées par zone.

Il ne s’agit là pas simplement de mesures isolées. bpost ambitionne de réduire ses émissions de CO2 de 45 % d’ici 2020 par rapport à 2007 (à la fin 2013, bpost avant déjà atteint une réduction de -31 % en comparaison à 2007). Comment ? À l’instar des projets innovateurs mentionnés ci-dessus, la société s’attèle au quotidien à réduire sa production de déchets, à veiller à une consommation responsable du papier et à promouvoir la mobilité durable au sein de son personnel. Pour la distribution des envois postaux, bpost utilise des camionnettes, mais aussi quelque 3 200 vélos (pour des trajets entre 6 et 15 km), 2 440 vélos électriques (pour des trajets entre 15 et 30 km) et plus de 2 200 vélomoteurs (lorsque le trajet dépasse 30 km). En outre, la flotte de véhicules de bpost comprend dix tricycles électriques acquis en 2013. En vue de soutenir cette approche écologique, des initiatives internes ont été mises sur pied par l’entreprise, par exemple l’« Eco driving challenge ». Il s’agit d’une course sur circuit fermé où les participants s’affrontent par équipe de deux (composée d’un manager et d’un facteur) au volant de camionnettes bpost. Le défi est le suivant : sensibiliser le personnel à une conduite responsable tout en présentant des solutions innovantes de mobilité alternative.

 

Découvrez ce que nous pouvons faire pour vous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contact Us
X