Conséquence de la croissance soutenue des achats en ligne internationaux, des innovations facilitant ces derniers figureront parmi les tendances 2015 du e-commerce. Près de la moitié des détaillants britanniques (43 %) indiquent qu’entre 21 et 30 % de leurs ventes en ligne concernent des clients étrangers (Channel Advisor: Multichannel E-Commerce Study, 2014), et 50 % des Mexicains achètent sur des sites étrangers (WorldPay: Global Online Shopper, 2012).

Outils de paiement
On s’attend à une utilisation intensive des convertisseurs de devises sur les plates-formes d’e-commerce l’année prochaine. Même aux USA, première économie mondiale, 68 % des commerces en ligne ne proposent toujours pas la possibilité de payer en monnaie locale (Digital River World Payments: The Localization Challenges that Face Today’s Online Merchants, 2012). Un affichage des prix en différentes monnaies permet aux clients de savoir exactement à combien leur reviendra un achat.

Les outils de calcul des taxes rendront les prix plus transparents en 2015. Ces outils affichent le montant des taxes et droits de douanes en fonction du type de produit et de son coût, ainsi que de la localisation du client.  Le service Rendu droits acquittés (RDA), dans le cadre duquel le vendeur se charge non seulement de la livraison, mais également du paiement des taxes et droits de douane, va renforcer encore la transparence des prix.

Conscients qu’accepter uniquement les cartes de crédit internationales peut limiter la pénétration – de 80 % en Corée du Sud, par exemple, où 45 millions de cartes à usage exclusivement intérieur sont en circulation (Digital River World Payments: The Localization Challenges that Face Today’s Online Merchants, 2012), bon nombre de détaillants en ligne se préparent à accepter les moyens de paiement locaux dans les 12 mois à venir.

Les moyens de paiement locaux de substitution, qui évitent d’avoir à divulguer des numéros de carte confidentiels, rassurent par ailleurs les clients craignant les fraudes. Davantage de sites vont accepter les paiements effectués à l’aide d’Alipay et de Tenpay en Chine, où la fraude est très développée et où 56 % des acheteurs en ligne sont très préoccupés par la sécurité des transactions (Visa, 2013).

Logistique locale
Bon nombre d’entre eux générant plus de 50 % de leurs revenus à l’étranger (Javelin Group: International eCommerce Operations), les petits détaillants en ligne emboîtent le pas des géants du détail et établissent des plateformes logistiques à l’étranger, avec des partenaires ou par eux-mêmes.

La logistique centralisée (distribution des marchandises à l’international à partir d’un pays unique) se traduit généralement pour le client par des délais de livraison longs.

Les détaillants en ligne ne sont pas seuls face à la complexité de la décentralisation logistique.  Les opérateurs de logistique, qui disposent d’une présence et d’un savoir-faire sur place, peuvent se charger de leur stock et du traitement de leurs commandes, leur évitant les gros investissements initiaux qui consisteraient à acheter des locaux et à embaucher du personnel, ou à louer inutilement des entrepôts en cas de recul des commandes.

Livraison internationale personnalisée
Le modèle unique de livraison est dépassé. Les professionnels de l’expédition proposent une gamme croissante de services permettant aux détaillants en ligne ambitieux de faire bénéficier leurs clients d’un éventail accru d’options de livraison – y compris enlèvement/retour automatisés chez des détaillants bien situés, et livraison vers les destinations les plus reculées.

Les capacités de suivi de bout en bout se perfectionnent toujours davantage. Non seulement les clients connaîtront la date et l’heure de livraison, ainsi que la localisation de leur colis, mais ils pourront modifier les heures et destinations de livraison encore plus tard en cours de processus.

Conclusion
Les consommateurs préfèrent souvent les détaillants étrangers à leurs homologues locaux. Non seulement d’un point de vue des connaissances, mais également du service. Ainsi, une hausse de 1 % d’une devise dans la région Asie-Pacifique – plus vaste marché de l’e-commerce de la planète (Asia Pathways: Asian Development Bank Institute, 2014), dont les consommateurs apprécient l’efficacité des chaînes logistiques internationales – se traduit par une hausse de 0,6 % des commandes (Asia Pathways: Asian Development Bank Institute, 2014).

Les sites d’e-commerce qui s’attachent à simplifier les achats internationaux seront certainement ceux qui tireront le mieux leur épingle du jeu en 2015.

 

Découvrez ce que nous pouvons faire pour vous

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contact Us
X